parents economie collaborativeTrouver le service attendu puis pousser un « Hourra » qui en dit long sur le soulagement ressenti. Chers parents, vous êtes forcément passés par cet enchaînement entre attente puis délivrance, une fois la perle rare dénichée notamment pour garder vos enfants. L’économie collaborative est venue dépoussiérer les interactions ainsi que la façon de voir les services. Collaborer d’une autre façon : voici un mot d’ordre particulièrement séduisant pour les parents, des locomotives du circuit collaboratif.
Ils représentent la demande sur Zouzoucar. Ils scrutent également le Web quand il faut dénicher pour les vacances le logement parfait pour la petite famille. Ils recommandent à leur cercle de confiance les meilleures plateformes, qu’elles soient ou non dédiées au bien-être des bambins. Ce pronom personnel définit les parents, des utilisateurs (très) fréquents de l’économie collaborative.
La logique l’emporte. Penser collaboratif concorde avec les aspirations parentales qui reviennent le plus souvent. On parle ici de tranquillité, de convivialité, d’échanges et de sécurité, la condition sine qua non à toute utilisation d’une plateforme concernant les enfants. L’échange avec d’autres utilisateurs et le retour d’utilisation font tourner le rouage. Une belle façon de replacer l’entraide au cœur des priorités.
Les femmes mènent la danse
Le repos bien mérité sort lui aussi du lot. Il peut prendre la forme d’une soirée en duo, d’un week-end cocooning et, dans une version nautique, d’une escapade à bord d’un beau bateau. Comme Zouzoucar, click&boat, Airbnb version bateau, navigue dans le sillon de l’économie collaborative, une figure de proue qui inspire de nombreux entrepreneurs à tenter leur chance.
Sur le circuit collaboratif, les parents ont beaucoup d’influence. Ils louent parfois en masse : appartements, bateaux, voitures, services (jobbing), camping-cars… Leur feedback est un nectar précieux. Il n’est pas rare de voir qu’ils sont à l’origine d’un changement de stratégie. La force du nombre, tout simplement. Les particuliers peuvent en tout cas se réjouir de plus belle : on annonce qu’en 2025, d’après l’enquête commandée par OuiShare et Fing, le revenu collaboratif total reversé en France aux particuliers devrait s’élever à 487 millions d’euros. En 2016 ? 24 millions. Des nouvelles réjouissantes, notamment pour ses parents menés par l’impulsion féminine : 59% des utilisateurs de l’économie collaborative sont en effet des femmes.